La vie des commissions


Finances et Fonctionnement

Les auditions du CESER font recette.

Bilan de mandature avec Jean-François COMAS, président sortant de la commission

 

Comment appréhendez-vous les objectifs de votre position de président ?
Pour ma part, je considère qu’il faut assurer une animation des travaux tout en permettant un déroulement le plus optimal possible. Il me semble important de favoriser l’expression personnelle des membres tout en suscitant une réflexion collective. Afin d’arriver à un consensus des plus productifs avant d’émettre un avis, des notions essentielles sont à respecter, comme une écoute attentive et respectueuse des membres entre eux. Le Président doit veiller à instaurer une ambiance de confiance et de respect.
Dans le but d’enrichir les discussions, d’explorer toutes les facettes d’un même sujet le plus objectivement possible et de donner un avis le plus éclairé qui soit, le président cherche des intervenants extérieurs pour l’apport d’informations, de données, de points de vue. Ces auditions permettent une bonne compréhension des problématiques budgétaires abordées et enrichissent considérablement les débats.
 
Quel est pour vous le moment le plus important de la commission ?
Le point d’orgue de la commission est un rendez-vous annuel, lors de la présentation des orientations budgétaires et des budgets, en présence des élus et des opérationnels de la Région. J’espère avoir œuvré pour la construction d’un dialogue constructif entre les multiples acteurs de la politique financière de la Région, à travers les travaux de la commission Finances. Contrairement aux autres commissions, nous sommes peu axés sur les études en raison de son objet, les finances.
La saisine régulière obligatoire et impérative concernant les orientations budgétaires puis les budgets primitifs de la Région est un exercice récurrent auquel s’attachent bien volontiers les conseillers. La société civile doit avoir un regard, et un avis sur les recettes et dépenses publiques, leurs évolutions et leurs conséquences.

 

Pouvez-vous faire un bilan satisfaisant de votre mandat ?
Il me semblerait opportun, afin d’optimiser le fonctionnement de notre travail, d’effectuer des comparaisons objectives avec les autres régions, en s’appuyant sur les compétences et les données de l’ARF et de l’observatoire des finances locales. Par ailleurs, les contraintes de délais ont parfois nui à la qualité des travaux. Ce serait un point à évoquer pour d’éventuels axes d’amélioration de la commission Finances.

 

Auriez-vous des suggestions d’amélioration pour la prochaine mandature ?
Les études et avis du CESER pourraient avoir plus d’impact auprès des décideurs politiques et du grand public si leurs publications étaient plus médiatisées. Pour l’heure, les travaux du CESER souffrent  d’un manque de reconnaissance publique et d’identification. Des moyens simples et efficaces seraient à mettre en place : conférences de presse, interviews, communiqués. A l’ère du numérique, il existe aussi des moyens peu onéreux comme les réseaux sociaux par exemple. Malgré un large éventail de supports de communication, les travaux du CESER méritent d’être connus plus largement.
L’étymologie du mot communiquer signifie, du latin communicare, mettre en commun, faire part de. C’est bien le travail que nous effectuons ici, nous mettons en commun des idées représentatives de toute la société. Diffuser plus largement nos avis irait pleinement dans ce sens.

Le CESER PACA

Institution de la République chargée d'éclairer les décideurs régionaux

Le CESER est une institution de la République présente dans chaque région de France. Il est chargé d'éclairer les décideurs régionaux, au premier rang desquels le Conseil régional, sur le développement d'une stratégie territoriale efficace par une vision...

Lire la suite
© 2018 Mentions légales | Réalisé par l'agence www.disperati.fr